Candie immigre à Los Angeles pour sa passion du cinéma

Candie nous raconte dans cette interview sont amour pour le cinéma et ce qui l’a poussé à partir à Los Angeles. Je vous laisse découvrir son histoire.

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Salut, moi c’est Candie, je viens d’avoir 29 ans et j’ai commencé à bouger à 18 ans quand je suis partie passer un an en Angleterre pour apprendre l’anglais. Depuis je n’ai jamais passé plus d’un an et demi au même endroit et j’ai vécu plusieurs mois au Canada et plusieurs mois à Los Angeles, aux États-Unis. J’ai vécu dans plusieurs grandes ville occidentales et pourtant je suis originaire d’un tout petit village du sud-est de la France et je préfère aujourd’hui retourner aux sources et au plus près de la nature. Ces expériences feront toujours partie de moi et ont été merveilleuses !! ?

Qu’est ce qui t’a donné envie de t’expatrier ? Et de choisir ce pays ?

Je rêvais de Los Angeles depuis mes 10 ans quand ma passion du cinéma avait commencé à émerger. L’idée ne m’avait jamais quitté et en étudiant dans le cinéma, aller y passer plusieurs mois était une évidence.

Quelles sont les démarches à faire pour devenir expatrié/immigré dans ce pays ?

Je n’ai pas eu de démarches à faire. Il s’avère que j’ai la chance d’avoir une double nationalité Franco-Canadienne. J’ai donc utilisé mon passeport Canadien pour passer une fois 6 mois puis une fois 4 mois à Los Angeles. J’ai effectivement dû sortir du pays après 6 mois, mais je n’ai eu aucune complication pour y entrer de nouveau par la suite.

Raconte-nous, comment as-tu vécu cette expérience :

J’ai énormément aimé vivre à Los Angeles. C’est une ville énorme qu’on aime ou qu’on aime pas. Il n’est pas facile de l’aimer lorsqu’on y est que de passage car les distances sont énormes et que ça prend du temps, vu les conditions de route, pour ce déplacer d’un point A à un point B. Mais en ayant le temps, on découvre une ville vivante avec plein d’activités, la proximité de l’océan et des montagnes, etc. C’est un terrain de jeu inégalable. J’étais étudiante en cinéma et j’ai rencontré plein de personnes super pendant mon séjour. J’ai vraiment été bien accueilli par les gens que j’ai rencontré dans cette ville et j’en garde un très très bon souvenirs.

Quel est ton endroit préféré de (ville où tu étais) ? Des bonnes adresses à partager ?

Mon endroit préféré à Los Angeles a été (dure dure en fait, j’ai eu plusieurs coups de cœur ^^’) Griffith Park avec l’observatoire et la vue sur la ville, le calme parfois, l’activité d’autres fois et les nombreux sentiers de randonnées. *Je rajoute un petit astérix pour Venice (qui n’est plus vraiment Los Angeles), mais qui est une ville avec une ambiance unique qu’il faut découvrir si on passe par la ville des Anges.

As-tu voyagé dans le reste du pays ? Où as-tu été et pourquoi ?

Lors de mon expatriation, je suis passée très rapidement par San Diego et Santa Barbara, mais j’ai gardé un goût de trop peu à chaque fois. Je n’ai pas d’autre choix que d’y retourner à jour ! ? Sinon, j’ai visité New York pendant quelques jours avant de vivre à Los Angeles et c’est une ville totalement différente avec une énergie et une ambiance différente. La raison qui m’a emmené à New York à ce moment-là est que je vivais à Québec City et qu’avec 5 amis nous avions fait un road trip de 4 jours pour aller passer un long weekend dans cette superbe ville.

Que retires-tu de cette expérience ?

Je pense que je n’ai rien vu des USA. En fait j’en suis sûre ! Ma vie à Los Angeles et mon séjour à New York m’ont apporté deux points de vue totalement différents sur la vie aux États-Unis et j’ai un arrière goût de trop peu et une forte envie d’y retourner un jour pour découvrir plus.

Si tu devais repartir, où irais tu ?

À aujourd’hui, je souhaiterais visiter tous les parcs nationaux, des Everglades à Yellowstone, Yosemite, Joshua Tree et tous les autres. Je rêve de visiter la Nouvelle-Orléans et San Francisco, de retourner à San Diego, de rouler de long de la Pacific Coast Highway et de faire le Pacific Crest trail, la très grande randonnée de 4 240 km qui traverse la Californie, l’Oregon et Washington, du Mexique au Canada.

Qu’est ce qui te manque le plus depuis que tu es dans ce pays ? 

Je n’y vis plus aujourd’hui, mais le fromage et le bon pain, même si cliché, sont les choses qui me manquent le plus lorsque je suis à l’étranger. Il n’y a nul part d’aussi bons fromages qu’en France et le pain, c’est pareil même si on en trouve du pas trop mal.

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui hésitent encore à franchir le pas de devenir expat ?

Il n’y a rien à perdre en étant expat. C’est une expérience enrichissante qui permet de découvrir une autre culture et de bosser dans une atmosphère différente du système français. Il faut essayer au moins un certain temps car ce qu’il peut arriver de pire, c’est que ça ne plaise pas et il suffit de rentrer en France. Certes, le changement peut faire peur, mais ne faut-il pas se faire un peu peur de temps en temps pour vivre ? ?

Un dernier mot ?

Voyager est un plaisir immense qui permet une ouverture d’esprit et une prise de conscience importante. Chaque pays est différent et que l’on aille dans un pays occidentalisé ou plus pauvre que notre pays d’origine, on va être confronté à une culture différente et retirer quelque chose, apprendre, ce faire des amis, etc. S’expatrier, c’est comme tout, ça fait peur avant et puis après on s’habitue et on créé son nouveau chez soi. Et si on aime pas, retour à la maison ! ^^

Vous pouvez continuer de suivre Candie sur son blog 

 

Merci Candie pour ce beau témoignage qui m’a rappelé mon voyage à LA et qui nous envie de voyager et de faire plein de belles expériences !

L’aventure vous tente ? 

29 Responses

Leave a Comment